Archives pour la catégorie 2015

La Lucarne distingue tous les ans un dispositif de médiation informelle des cultures ordinaires des sciences et techniques en société parmi ceux qui auront marqués l’année.
Les dispositifs sélectionnés le seront parce qu’ils auront suggéré (intentionnellement ou non) une réflexion à caractère STS dans le champ de la culture populaire, de la production et de la consommation culturelles de masse, de la diffusion massive dans l’espace public d’un message tacite et/ou explicite dans ces domaines. Les dispositifs de médiation peuvent être issus de toute la diversité culturelle et des horizons de réalisation tel que le théâtre, la chanson, la publicité, l’audiovisuel, les actions/opérations militantes, les campagnes de sensibilisation et d’alerte, le street art, le dessin… il n’y a en fait pas de limites, sinon leur seule justification.

Seuls ensemble en 140 caractères

Proposition de distinguer le film d’animation réalisé par Sylvain Chomet et écrit avec Orelsan pour le clip vidéo de la chanson Carmen de Stromae, extraite de son album Racine carrée paru en 2015.

1

Sur l’air de Carmen de Bizet, le chanteur Stromae pointe la servitude volontaire à laquelle nous semblons succomber si facilement face à l’attraction qu’exercent les réseaux sociaux en général – et ici singulièrement Tweeter. En 3 minutes d’images, un « prends garde à toi ! » entêtant et des jeux de mots incisifs, ce clip questionne les risques d’addiction et leurs conséquences psychosociales. Le scénario met en scène le chanteur rythmant dès son plus jeune âge chaque instant de sa vie par des tweets compulsifs. L’oiseau bleu icône de Tweeter y occupe toute la place, au sens propre comme figuré. D’abord piaf sympathique, il devient un effrayant monstre agressif, aux yeux hypnotiques et au bec affublé de crocs. La fin montre un monstre dont la croissance impose la digestion de nouveaux utilisateurs, tous finissants dans une poubelle. Si dénoncer les faux-semblants de ces entreprises cotées à plusieurs milliards de dollars n’est en rien original, le lien avec les STS l’est en revanche un peu plus. Aucune vocation pour l’artiste de faire ici acte de médiation culturelle de ces questions. Il aborde pourtant – certes de façon informelle – le thème de l’aliénation par les réseaux sociaux. Audio-visuellement percutant, le propos ne peut que piquer à vif leurs adeptes. Une communication au cordeau sur Facebook aura au demeurant généré 8 millions de vues en moins de 48h, ce qui en aura fait un redoutable vecteur de prolifération tant du message que du succès commercial de l’opération. Continuer la lecture de Seuls ensemble en 140 caractères