[Dispositif #14] DirtyBiology, une chaîne Youtube épileptique

Pour le 14è dispositif proposé à la sélection 2016, Mario nous présente « DirtyBiology » (ou « Biologie-crade »), chaîne de vulgarisation scientifique animé par Léo Grasset.  Biologiste de formation, son but est de proposer un panorama sur la biologie et le vivant sous un angle original.

« Notre pudeur et notre cadre moral nous empêchent parfois de bien comprendre ce qu’est le vivant […] ».

Il entonne là une volonté d’élargir le spectre de représentation du vivant, à travers ses vidéos. Il commença ses podcasts sur cette chaîne en Juin 2014 depuis la Thaïlande où il s’est expatrié afin de pouvoir vivre de ses vidéos (rémunération Youtube).

Ce qu’en pense Mario :

Fort de son succès, je propose ce dispositif comme représentation de la 3ème chaîne de vulgarisation scientifique française de 2015 avec ses 341 000 abonnés et 13,7 millions de vus (toutes vidéos confondues). En guise d’illustration, je soumets la vidéo « Sommes-nous humains ? » comme une proposition de réflexion éthique.

Le procédé est informel et dynamique au style quasi épileptique. Ses « viewers », autrement dit son public, démontre une communauté de l’ordre des 15-30 ans, résultats d’un ludisme convaincant présent dans chacune de ses vidéos.
Il semble extrêmement encourageant de constater qu’il s’agit d’un dispositif qui rend compte d’un talent plutôt que de moyens. En effet, il s’agit d’une petite structure indépendante, grandissante grâce au système de dons (Tipeee), qui la plupart du temps, permet à l’animateur d’améliorer son matériel et proposer ainsi une meilleure qualité de vidéo. C’est par ailleurs une occasion de diffuser la science, dans le cas de DirtyBiology, en soumettant ses projets (Ouvrages, conférences etc.) et en réalisant ainsi sa propre publicité.
Mais c’est aussi un prisme d’évolution d’un écosystème de vulgarisateurs numériques permettant à plus grande échelle de créer par exemple des débats publics (Table ronde « Vulgarizators 2.0 » Lyon le 21.11.2015)


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.