[Dispositif #24] The big short, la didactique de l’économie

Léo à choisi pour la sélection 2016, The big short, film d’ Adam McKay évoquant le tremblement de terre du marché immobilier, qui s’écroule dans le monde entier en 2008. OMSTS_2016_Leo

Avec comme épicentre, les États-Unis, ce long-métrage permet une approche ludique d’une période très importante de l’histoire  des sciences économiques.

Ce qu’en pense Léo :

Tourné sur fond de drame financier, The big short prend aussi la forme d’une comédie. Un aspect qui va reposer essentiellement sur les différents profils plutôt exubérants des personnages de la finance.

Ainsi, on peut retrouver l’actrice Margot Robbie dans un bain moussant, coupe de champagne à la main nous expliquant (face caméra) le système d’obligation crée par Lewis Ranieri dans les années 80, soit le début du prêt subprime.

Ou encore, une mise en scène avec comme support des bâtons Kappla qui permettront l’explication de la mécanique perverse des subprimes via les notations d’agences sur des produits financiers complètement erronée.

On retrouve plus tard, un chef de cuisine très connu, une pop star et un théoricien de la finance comportementale.

Le plus important est la volonté didactique du réalisateur afin de vulgariser une thématique qui tend toujours, assez facilement, à se complexifier (volontairement ?) quand elle est abordée par des spécialistes.

Ce mélange des genres (humour/finance) va nous permettre de comprendre comment, dans un contexte pourtant très favorable au marché immobilier, certaines personnes ont réussis à anticiper son futur effondrement malgré l’optimisme affiché mais complètement aveugle des différentes institutions financières privées.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.