1834 ■ La Recherche de l’Absolu

Extrait du livre d’Honoré de Balzac

“La recherche de l’Absolu” paru en 1834

L’homme est un matras. Ainsi, selon moi, l’idiot serait celui dont le cerveau contiendrait le moins de phosphore ou tout autre produit de l’électromagnétisme, le fou celui dont le cerveau en contiendrait trop, l’homme ordinaire celui qui en aurait peu, l’homme de génie celui dont la cervelle en serait saturée à un degré convenable.

L’homme constamment amoureux, le portefaix, le danseur, le grand mangeur, sont ceux qui déplaceraient la force résultante de leur appareil électrique. Ainsi, nos sentiments…

Continuer la lecture de « 1834 ■ La Recherche de l’Absolu »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search