Archives pour la catégorie Médias

2017 ♦ ta mère la terre (chronique radio)

Hier en ouvrant le journal on pouvait lire ceci : avertissement à l’humanité, deuxième mise en garde. Pour le 1er avertissement ils étaient 1700, aujourd’hui 25 ans plus tard ils sont 15000 scientifiques issus de 184 pays […] pour nous dire « Il sera bientôt trop tard ». […] Regarde comme c’est urgent : car en 25 ans, 1,2 Milliards de km2 de forêts ont disparu […]  80% des insectes ont disparu aussi, les 3 dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées. Et ils nous disent : « mais humain qu’est-ce que tu fais ? » Tu es né dans une maison splendide avec un frigo plein et tu la saccages alors que tu es le plus chanceux du monde. La science nous dit la vie est un miracle franchement. Gagner à l’euromillion à côté de la probabilité de la vie est d’une banalité consternante, l’euromillion c’est les doigts dans le nez alors que la vie c’est être sur cette planète qui :
  • Si elle avait été 4% plus près du soleil aurait été une fournaise comme Vénus
  • Si elle avait été 1% plus loin aurait été glacée comme Mars,
  • Si elle avait été plus petite elle aurait perdu toute son atmosphère comme Mercure
  • Si elle avait été un peu plus grosse comme Jupiter, elle aurait retenu une atmosphère d’ammoniac et de méthane irrespirable.

Continuer la lecture de 2017 ♦ ta mère la terre (chronique radio) 

1947 ♦ Télévision, œil de demain (film)

Capture d’un extrait de film réalisé par JK Raymond Millet, avec des idées tirées de « cinéma total », de René Barjavel – Source : INA, 1947 sur http://www.ina.fr/video/I10257139.

omniprésence de l’écran… déjà

[par Nadia BASTIDE, Magister CNAM Paris 2016]

La capture de l’extrait choisie se situe à 0 :34 s. On y voit des individus se promenant les yeux rivés sur leur télévision portative, « de poche » imaginée par Barjavel. Cette scène ressemble étrangement à ce que l’on peut observer dans la rue aujourd’hui, où chacun marche son smartphone à la main… Continuer la lecture de 1947 ♦ Télévision, œil de demain (film) 

1937 – L’inauguration du Palais de la Découverte

Science(s) en action

(par Diane Masclary, 2014)

MASCLARY_diane Extrait 1937 Palais de la decouverte
Extrait d’un article paru le 17 juillet 1937 dans le quotidien « l’Humanité » , organe central du Parti Communiste

Le titre initial de cet article du quotidien « l’Humanité » paru le 17 juillet 1937 invite à la balade. « Visitons le palais de la découverte » écrit G. Vigué. L’originalité réside dans la qualité de cet auteur ; il n’est pas journaliste mais agrégé de l’université et c’est hors de son amphithéâtre et de son parterre d’étudiants captifs, qu’il s’adresse au grand public, ciblant à travers l’organe quotidien du Parti Communiste les classes populaires et ouvrières. En 1937, l’Humanité comptabilise un tirage de 300 000 exemplaires. G. Vigué y endosse le rôle de passeur de savoir, à l’instar du médiateur d’aujourd’hui. Le fait est nouveau ; Les chercheurs, les scientifiques étaient jusque-là enfermés dans leur laboratoire, leur « tour d’ivoire », ne s’adressant qu’à des publics avertis. Mais l’environnement a changé. La période est marquée en France par de profonds bouleversements politiques et sociaux. Après les ravages de la grande guerre, les intellectuels du monde entier se mobilisent pour la paix et tentent de faire partager des valeurs fondées sur un esprit de raison. Universitaires et chercheurs affirment la nécessité d’organiser et professionnaliser la recherche scientifique. Ils veulent aussi montrer qu’il est possible de mettre la science à la portée de tous car c’est un moyen avec la culture de lutter « contre l’aliénation de l’homme. » Ils revendiquent également pour la science une place au sein du gouvernement.

Continuer la lecture de 1937 – L’inauguration du Palais de la Découverte 

1908 ♦ Statue de Philippe Le Bon (carte postale)

Square Philippe LEBON à Chaumont, (carte postale vers 1906, postée le 15 Avril 1908, éditions Jullien et Morel)

Hommage au savant oublié, inventeur du gaz d’éclairage

(Par Jessica SIGNAHODE, Cnam Certificat 2018)

L’exposition Universelle de 1900 inaugure l’ère de la production massive et marque l’explosion de l’usage de la carte postale. Les correspondances vont de la simple salutation, à des souvenirs d’excursion ou d’échanges amoureux. Au début du XXème siècle, la phototypie représente le principal mode d’impression des cartes postales en nombreux exemplaires. A partir d’un cliché photographique en noir et blanc pris par un amateur ou par un photographe en quête de postérité, les éditeurs divulguent ici un monument de Haute-Marne à Chaumont (52) : le square Philippe LEBON, « inventeur du gaz d’éclairage ». Continuer la lecture de 1908 ♦ Statue de Philippe Le Bon (carte postale)