1965 – L’homme de Vinci (logo)

medium_manpower_logo
Logo de  MANPOWER jusque 2006

L’innovation au service de l’être humain et de l’emploi

(par Nathalie JETIL, Licence Médiation culturelle des sciences et techniques, Cnam Toulouse, septembre 2014)

L’Homme de Vinci est l’ancien logo de la célèbre agence américaine, Manpower, spécialisée dans les secteurs de l’intérim et du recrutement. Ce logo, qui servait de référent depuis 1965, avait été inspiré du dessin de Léonard de Vinci, l’Homme de Vitruve, tel un symbole de l’Homme au cœur du travail. L’association de ce visuel au monde ouvrier contemporain a marqué l’entrée de l’œuvre d’art dans la culture populaire.

Continuer la lecture de « 1965 – L’homme de Vinci (logo) »

1965 ♦ Total se fait producteur (publicité)

Publicité presse TOTAL – Magazine Paris Match n°855 – 28 août 1965

Totalement divin

[par Vera De SOUSA, Magister CNAM Paris]

La publicité sélectionnée ici représente un champ de gisement de pétrole en plein désert. Les principaux éléments de l’infrastructure sont illustrés : un derrick à gauche, organe principal de prospection du forage, avec juste au-dessus les tiges de forage qui seront installées dans le derrick, les cheminées de torchage en haut à gauche éliminant les rejets de gaz, les bassins de traitement et de stockage sur la droite. Continuer la lecture de « 1965 ♦ Total se fait producteur (publicité) »

1964 ♦ Fibrociment Eternit (publicité)

ETERNIT
Publicité ETERNIT matériaux inaltérable ciment et amiante – stabilité, sécurité. Pleine page de magazine, 1964.
Vendre du rêve…

(par Nadia BASTIDE, Magister Médiation socioculturelle des sciences et techniques, CNAM Paris, 2015)

« En construisant, en bâtissant votre maison vous assurez la stabilité et la sécurité de votre foyer »

Nous sommes dans les années 1960. Cette publicité, publiée en pleine page dans un magazine de l’époque est accompagnée de photos de la maison idéale : ciel bleu, espaces verts… Plusieurs variantes de cette publicité existent, l’une d’entre elles ayant été publiée dans le numéro commémoratif de Paris Match du 6 juin 1964.

Vingt ans après le débarquement, dans le contexte des trente glorieuses, cette publicité avait tout pour plaire. L’augmentation du nombre d’emplois et de services a favorisé l’apparition d’une classe constituée de techniciens, d’employés et de cadres du secteur tertiaire, qui aspirent à de jolies maisons individuelles avec jardin… Les jolies photos de notre publicité ont donc de quoi faire rêver…

Les valeurs de « stabilité et de sécurité du foyer » devaient parler plus que jamais aux hommes jeunes responsables de leur famille, et à leur femmes, désireuses d’élever leurs enfants dans les meilleures conditions possibles. Cette publicité, glissée dans les pages d’un magazine à forte diffusion, renvoie une image idéalisée, en parfaite harmonie avec ce à quoi aspirent les lecteurs… Une maison idéale. Continuer la lecture de « 1964 ♦ Fibrociment Eternit (publicité) »

1948 ♦ École nationale supérieure d’électrotechnique et d’hydraulique de Toulouse (affiche)

Ecole Electrotechnique et hydraulique

L’École Nationale Supérieure d’Électrotechnique et dHydraulique de Toulouse saffiche !

(par Nathalie RUDLOFF, Licence Médiation socioculturelle des sciences et techniques, CNAM Toulouse, 2015)

« Les affiches ont lobligation, du haut de leur mur, dasséner un coup de poing dans l’œil du passant distrait. Laffiche doit parler à tous les passants par elle-même, sans le secours daucun mot, daucun texte » (Mauzan 1923)

L’histoire de la grande servante moderne qu’est l’électricité est riche de repères : pendant des siècles, dans de nombreux pays du monde, les chercheurs et les savants ont patiemment rassemblé leurs observations, leurs théories, leurs initiatives ; elles furent confrontées, coordonnées, puis exploitées. Les Pyrénées devinrent une sorte d’immense laboratoire, et leurs richesses hydrauliques en lacs et en torrents allaient permettre à des hommes audacieux d’étudier, de créer, de poser les premiers jalons d’une nouvelle industrie. Continuer la lecture de « 1948 ♦ École nationale supérieure d’électrotechnique et d’hydraulique de Toulouse (affiche) »

1934 – Tho-Radia (publicité)

Tho Radia 1934

La science radieuse

(Par la promotion de la Licence Médiation socioculturelle des sciences et techniques, CNAM 2014)

La publicité est un puissant vecteur de diffusion des représentations populaires. Elle contribue aussi largement à les forger. À ce titre, la science est un excellent candidat pour pourvoir aux besoins de l’entreprise publicitaire. Sous couvert de promotion de ce qu’elle a à vendre, elle convoque la science, ou du moins certains de ses aspects. Elle cultive de cette façon l’association de son objet avec les notions positives de modernité, d’innovation ou de progrès. La publicité alimente en permanence l’espoir d’une science et de techniques toujours plus performantes et sophistiquées, répondant aux besoins, réels ou fantasmés, du public. Au demeurant, s’est là sa fonction principale : inviter le consommateur à s’identifier au produit tout en partageant ce qu’il véhicule de significations les plus positives. La science comme valeur, gage de progrès ou de qualité fait dès lors l’objet de traitements les plus variés. Elle est mise scène, en image, en situation de délivrer discours et messages. Les liens avec la science cependant peuvent parfois paraître bien étranges à quelques années de distance. Le présent document en est un bel exemple, évoquant la question des risques sanitaires et des dangers auxquels les consommateurs peuvent être soumis au prétexte d’une promesse d’amélioration de leurs conditions d’existence.

Continuer la lecture de « 1934 – Tho-Radia (publicité) »

1931 ♦ Plombières-les-Bains (publicité)

Jean_d_Ylen_Plombières

La fièvre thermale

(par Claire SANCHEZ, Licence Médiation socioculturelle des sciences et techniques, CNAM, 2015)

Affiche de publicité pour les cures thermales de Plombières-les-bains, cette illustration de Jean d’Ylen a été éditée en France en 1931 par l’agence publicitaire Vercasson. Les origines du thermalisme remontent à l’antiquité, avec l’édification de thermes romains. Réputés pour leurs vertus thérapeutiques, ces thermes sont devenus populaires dans toute l’Europe, avec un tournant décisif d’amélioration des infrastructures au 18e siècle. Mais c’est autour de 1850 que le thermalisme a pris réellement son envol en France avec sur tout le territoire l’édification d’établissements prestigieux, sous l’impulsion de Napoléon III. Devenues un véritable phénomène de la haute société, les cures thermales sont prescrites par les médecins pour le traitement de toutes sortes de maux, des rhumatismes aux problèmes intestinaux. Néanmoins, au lendemain du crash économique de 1929, cet engouement connait un certain fléchissement, avec l’arrêt de la dynamique des investissements. Cette affiche publicitaire aspire donc vraisemblablement à renverser cette tendance, en ressuscitant l’intérêt de la bourgeoisie pour les cures thermales. Continuer la lecture de « 1931 ♦ Plombières-les-Bains (publicité) »

1922 ♦ enquête Michelin (affiche)

Affiche pour l’Enquête nationale de l’automobile populaire menée par la Compagnie Michelin en 1922

Un nouveau concept : l’automobile populaire

(par Antonella CAVANNA, Cnam Certificat 2018)

Ce document est exposé au musée « L’aventure Michelin » de Clermont-Ferrand. Il s’agit d’une affiche publique diffusée en 1922 sur la France entière, par la manufacture des pneumatiques Michelin. Elle s’intitule « Enquête nationale de l’automobile populaire ». Cette affiche lance un appel au peuple français pour répondre à une enquête publique. Avec ce sondage, la manufacture Michelin cherche à cerner les attentes des usagers vis-à-vis de l’automobile. Précurseur, Michelin annonce la volonté de démocratiser l’automobile pour relancer l’économie. Des milliers de questionnaires sont diffusés à travers la France. Continuer la lecture de « 1922 ♦ enquête Michelin (affiche) »

1922 ♦ l’automobile populaire (affiche)

Affiche pour l’Enquête nationale de l’automobile populaire menée par la Compagnie Michelin en 1922

Sondage mené par la Compagnie Michelin en 1922 pour le déploiement d’un nouveau concept : l’automobile populaire

(par Antonella CAVANNA, CNAM 2018)

Ce document est exposé au musée « L’aventure Michelin » de Clermont-Ferrand. Il s’agit d’une affiche publique diffusée en 1922 sur la France entière, par la manufacture des pneumatiques Michelin. Elle s’intitule « Enquête nationale de l’automobile populaire ». Elle lance un appel au peuple français afin de répondre à une enquête publique. Avec ce sondage, la manufacture des pneumatiques Michelin cherche à cerner les attentes des usagers vis-à-vis de l’automobile. Précurseur, Michelin annonce la volonté de démocratiser l’automobile pour relancer l’économie. Des milliers de questionnaires sont diffusés à travers la France. Continuer la lecture de « 1922 ♦ l’automobile populaire (affiche) »

1907 ▪ Autoportrait du Docteur Chicotot (peinture)

chicotot
L’auto-portrait d’un des pionniers de la radiothérapie : le docteur Georges Chicotot

Naissance de la Radiothérapie à l’hôpital Boucicaut

(par Dominique PAREYN, Cnam Licence 2014)

La Science suscite souvent des espoirs et des craintes : espoirs de bienfaits, craintes d’applications incontrôlées à des fins néfastes. Elle peut solliciter la curiosité ou au contraire suggérer des sentiments de méfiance. C’est le cas notamment de la découverte et des premières utilisations des rayons X par Wilhelm Röntgen (premier prix Nobel en 1901) en novembre 1895: ce type de rayons est produit par des électrons fortement accélérés sous une haute tension de centaines de kilovolts. Cette découverte est immédiatement médiatisée par la presse, photographies de la main de sa propre épouse Mme Röntgen à l’appui. L’émission de rayons X et leurs comportements étranges (fluorescence) en font rapidement un phénomène de distraction et de spectacle, tout comme l’invention contemporaine des frères Lumière : le cinématographe.

Continuer la lecture de « 1907 ▪ Autoportrait du Docteur Chicotot (peinture) »

1906 ▪ Chocolat de Guyenne … vendu dans toutes les pharmacies (publicité)

2007-01-09_235941_4_chocolat_de_guyenne
Bouisset, Firmin. 1906. Chocolat de Guyenne… vendu dans toutes les pharmacies… [affiche]. [S.l.]: [s.n.].
Science et savoirs au service de la stratégie publicitaire

(par Delphine THOMAS, Magistère Cnam, juin 2014)

Affiche de publicité pour le chocolat médicinal de Guyenne, cette illustration de Firmin Bouisset est éditée en France en 1906. À l’heure où les classes ouvrières se réveillent, les Corn flakes® font leur apparition ventant l’importance du petit déjeuner. Dans ce contexte, cette affiche appartient à l’une des dernières campagnes de publicité pour du chocolat médicinal. Depuis le 17ème siècle, et surtout au 19ème siècle, le chocolat est reconnu et utilisé en France comme « confiserie hygiénique ». Nutritif, il permet de « garder la santé », mais il a également la réputation « d’apporter la guérison », en soignant par exemple les maladies vénériennes. Cependant avec le début du 20ème siècle, les modes de consommation évoluent et le chocolat devient une gourmandise. Une telle publicité semble donc vouloir renforcer l’utilisation du chocolat médicinal de Guyenne dont la vente exclusive est réservée aux pharmaciens.

Continuer la lecture de « 1906 ▪ Chocolat de Guyenne … vendu dans toutes les pharmacies (publicité) »

1904 ♦ Puits pour ascenseur (carte postale)

Métropolitain de Paris – Puits pour Ascenseur. Coupe d’une station sur puits vertical, telle que Cité ou Saint-Michel – Publicité de l’entreprise Léon Chagnaud – carte postale noir et blanc, éditée par E.S. (1904) – Aquarelle de J. Lormier, ingénieur des arts et manufactures à Paris.

publicité pour un défi technique

(par Jérémie KALEFF , Cnam Magister 2016)

Début du 20e siècle, l’objectif des grandes villes comme Paris est de désengorger les rues encombrées par les véhicules. Elles construisent un réseau de transport souterrain (le Métropolitain) dont les difficultés techniques ne manquent pas de défier la capacité des ingénieurs à s’affranchir des contraintes de la nature urbaine. Le défi qui se pose ici aux constructeurs de ces lignes est de taille. Il s’agit de concevoir et de réaliser le passage sous-fluvial de deux rames de train. Le projet en 1904 de construction d’un passage entre les stations Saint-Michel et de la Cité est une première pour laquelle un concours est organisé. Continuer la lecture de « 1904 ♦ Puits pour ascenseur (carte postale) »

1902 ▪ « La catastrophe de la Martinique » (affiche)

extrait journal officiel matinique 1902
Décision nommant une commission chargée de constater l’importance et les progrès de l’éruption volcanique de la montagne Pelée

L’éruption de la Montagne Pelée en 1902

(par Nadia Guerguadj, Médiation culturelle des sciences et techniques en société, Cnam juin 2014)

Communiqué de la Commission Scientifique (7 mai 1902)

« La Commission chargée d’étudier les phénomènes volcaniques de la montagne Pelée s’est réunie hier soir, 7 mai, à Saint-Pierre, à l’hôtel de l’intendance, sous la présidence de M. le Gouverneur. Après examen des faits constatés successivement depuis le commencement de l’éruption, la Commission a reconnue :

Continuer la lecture de « 1902 ▪ « La catastrophe de la Martinique » (affiche) »

1902 ♦ Eugène Doyen, chirurgien star (photogramme)

Blow-RDO2
E. Doyen filmé par C. Maurice le 9 février 1902

Bistouri & Caméra

(par Robert NARDONE, HT2S Cnam Paris)

Ce photogramme n’est pas seulement l’image d’un exploit chirurgical. Il témoigne de l’émergence du cinématographe dans les salles d’opération et paradoxalement de la naissance d’un nouveau public.

Le 9 février 1902, le chirurgien Eugène Doyen sépare Doodica et Radica, les sœurs xiphopages exposées au cirque Barnum. À la demande de Doyen, l’opération est filmée par Clément Maurice. Doyen est mondialement connu, réputé pour sa rapidité d’exécution. La séance de séparation des soeurs siamoises dure dix minutes. Dix minutes c’est la durée d’un chargeur de caméra. Le chirurgien et l’opérateur se sont concertés pour que l’acte ne dépasse pas le temps imposé par la technique filmique. Tout au long de l’acte Doyen interroge son opérateur afin de s’assurer qu’il reste dans les temps. Clément Maurice est celui qui a organisé la première projection publique des frères Lumière le 28 décembre 1895 au Salon indien du Grand café de l’hôtel Scribe à Paris. Continuer la lecture de « 1902 ♦ Eugène Doyen, chirurgien star (photogramme) »

1889 ♦ couple Lavoisier (tableau)

Jacques-Louis David, Portrait d’Antoine Lavoisier et de sa femme, 1788, huile sur toile, 260 x 195 cm, New York, Metropolitan Museum of Art.

Genre et sciences dans le portrait du couple Lavoisier par Jacques-Louis David

(par Julie PISKOR-IGNATOWICZ, Cnam Certificat 2018)

Ce tableau de Jacques-Louis David représente le chimiste Laurent-Antoine Lavoisier et son épouse et collaboratrice Marie-Anne Pierrette Paulze. Il est signé, en bas à gauche : L DAVID, PARISIIS ANNO, 1788. Comme Lavoisier dans son domaine, David est célèbre de son vivant et reconnu par ses pairs. Peintre du néoclassicisme, il devient le portraitiste de la haute société après son passage à l’Académie Royale où il obtient le prix de Rome, avant de se faire « peintre révolutionnaire ». Le tableau n’est pas présenté au Salon des artistes français de 1789 pour des raisons politiques. Il reste dans la famille de Marie-Anne Pierrette Paulze et n’est pas exposé pendant un siècle. Il est prêté par Etienne de Chazelles pour l’exposition universelle de Paris de 1889, date charnière à partir de laquelle il devient très célèbre. En 1924, il est acheté par Rockefeller pour l’institut Rockefeller pour la recherche médicale. Il est acquis par le Metropolitan Museum de New York en 1977. Il est donc largement montré, étudié et diffusé dans les médias depuis 129 ans. Continuer la lecture de « 1889 ♦ couple Lavoisier (tableau) »

1887 ♦ Charcot à la Salpêtrière (tableau)

Une leçon clinique à la Salpêtrière – Tableau d’André Brouillet (290 x 430 cm) représentant le Professeur Charcot pendant l’une de ses leçons sur l’hystérie

De l’art de mettre en scène la science

(par Christophe THOMAS, Cnam Certificat 2018)

« Une leçon clinique à la Salpêtrière » est une peinture d’André Brouillet réalisée en 1887 et exposée au Salon des artistes à Paris à partir du 1er Mai de cette même année. L’œuvre est ensuite achetée par l’Etat et attribuée au musée de Nice. De type réaliste, elle met en scène le professeur Charcot, célèbre neurologue français du XIXe siècle, lors de l’une de ses fameuses « Leçons », expériences médicales publiques qui sont peu à peu devenues un rendez-vous mondain incontournable dans le Paris des années 1880. Continuer la lecture de « 1887 ♦ Charcot à la Salpêtrière (tableau) »

1877 ♦ La gare Saint-Lazare (peinture)

Le progrès technique au XIXsiècle vu à travers l’œuvre impressionniste de Claude Monet, La Gare Saint-Lazare

(par Henri FRECHON, Licence professionnelle Cnam “Médiation culturelle des sciences et techniques en société”, mai 2014)

Étant l’un des fondateurs du mouvement impressionniste et considéré généralement comme un artiste peintre de paysages et portraits, Claude Monet, après plusieurs années à s’être intéressé à la campagne, s’attache aux paysages urbains. Il se veut un peintre de la vie moderne.

C’est pour cela qu’il présente en avril 1877, à la troisième exposition impressionniste, douze versions de La Gare Saint-Lazare. Il choisit le thème du progrès technique alors très en vogue parmi les artistes européens de l’époque, influencés par l’exemple de William Turner qui peint en 1844 Pluie, Vapeur et Vitesse – Le Grand Chemin de fer de l’Ouest. Émile Zola, également intéressé par le sujet, vient d’ailleurs pour écrire La Bête humaine s’inspirer à l’exposition de l’atmosphère que dégagent les tableaux.

Continuer la lecture de « 1877 ♦ La gare Saint-Lazare (peinture) »

1794 ♦ la guillotine (estampe)

GUILLOTINE
Robespierre guillotinant le boureau après avoir fait guillotiner tous les Français : cy gyt toute la France : [estampe] – Recueil. Collection de Vinck. Un siècle d’histoire de France par l’estampe, 1770-1870. Vol. 48 (pièces 6461-6583), Ancien Régime et Révolution
Égalité et rationalité devant l’exécution capitale

(par Anne LAGUNE, Licence Médiation socioculturelle des sciences et techniques, CNAM Paris, 2015)

« Robespierre guillotinant le bourreau après avoir fait guillotiner tous les français »

Voici une gravure apparue en 1794, à la suite du renversement de Robespierre. Elle est issue d’un recueil du collectionneur de Vinck Un siècle d’histoire de France par l’estampe. On l’attribue au caricaturiste Hercy, sans qu’on sache réellement qui il est, ni quelles autres œuvres il a pu produire. Elle n’en demeure pas moins une des plus célèbres illustrations de l’époque thermidorienne que l’on retrouve dans de nombreux ouvrages traitant de la révolution et de la terreur. On peut supposer qu’elle fut publiée dans les journaux de l’époque et placardée sur les murs de Paris. Continuer la lecture de « 1794 ♦ la guillotine (estampe) »

1498 ♦ Vasco de Gama à Calitcut (tapisserie)

Vasco est accueilli par le Zamorin de Calicut en Inde. Pendant ce temps, on charge sur les quatre navires de l’expédition toutes sortes d’animaux, dont une licorne…
La tapisserie « Arrivée de Vasco de Gama à Calitcut »

(par Philippe CHOLLET, Cnam Certificat 2018)

La tapisserie « A Chegada de Vasco da Gama a Calicute » c’est-à-dire « Arrivée de Vasco de Gama à Calicut » appartient à une série intitulée « À Maneira de Portugal e da Índia » soit « La voie du Portugal et de l’Inde ». Celle-ci retrace l’exploit du navigateur lusitanien : l’ouverture de la voie maritime des Indes en 1498. La série en question fut réalisée par les prestigieux ateliers de Tournai en Belgique au tout début du XVIème siècle. Les recherches ont démontré que ces œuvres sont une commande, du moins en partie, du roi du Portugal en personne, Manuel 1er.  C’est le cas, semble-t-il, de la tapisserie qui nous intéresse. Il est aussi suggéré, que le roi s’impliqua directement dans la définition des contenus des œuvres. Les tapisseries furent exhibées dans les palais à lors d’ambassades étrangères, et également présentées au peuple, notamment à l’occasion de grandes corridas populaires. Continuer la lecture de « 1498 ♦ Vasco de Gama à Calitcut (tapisserie) »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search