2012 ♦ Video Games High School (web série)

Capture d’écran du générique de la web serie VGHS (2012)

le pouvoir à portée de clics

[par Ludivine CAVE, Certificat Cnam Paris]

Un pixel blanc. Sur fond noir. Voici la première image de la web-série VGHS : la représentation du plus petit élément qui compose une image virtuelle. Ce pixel représente un point, l’origine. Le pixel se met en mouvement, symbole des premiers jeux vidéo sur fond noir. La technologie évolue et d’autres pixels s’ajoutent, formant un jeu basique d’échange de balles. Le pixel se colorise. Puis le pixel se visualise en 3D, des millions de petits points s’empilent pour former une image. Les pixels deviennent minuscules, formant finalement une image avec un graphisme abouti et hyper réaliste représentant un écusson d’une école type lycée. Bienvenue dans le monde du jeu vidéo, symbole de la frontière entre le réel et le virtuel. Continuer la lecture de « 2012 ♦ Video Games High School (web série) »

2012 ♦ Amour (film)

Capture d’écran au début du film Amour (Michael Haneke, 2012)

aînés, éthique et techniques

… pour une fin de vie apaisée ?

[par Géraldine BUFFON, Certificat Cnam Paris]

Sur cette image extraite du film Amour de Michael Haneke, sorti le 24 octobre 2012, un couple d’octogénaires en pyjamas se regardent l’un l’autre. Anne a le regard triste et perdue. Elle semble ailleurs et si présente à la fois. Georges a pris son visage entre ses mains, fermement mais tendrement. Amour, accident, épreuve : tous deux sont professeurs de musique à la retraite. Anne a été récemment victime d’un AVC. L’événement marque le début de la perte progressive de ses facultés. Physiques d’abord, puis psychiques. La souffrance du couple envahit ici tout l’écran. Impuissants face à l’évolution de la maladie, tous deux traversent les conséquences de ces atteintes à la dignité d’Anne, de sa perte d’autonomie, de sa faculté de jugement que l’on devine pourtant aiguë avant l’accident. Continuer la lecture de « 2012 ♦ Amour (film) »

2010 ▪ The Adjustement Bureau (film)

2014-06-14_183400
The Adjustement Bureau, de George Nolfi. USA – 2010 (en France : L’Agence)

Restreindre le contrôle, permettre l’évolution

(par Julian CHARTIER, Magistère Médiation socioculturelle des sciences et techniques, Cnam 2014)

Cet objet technique si costaud, mais mal aimé, est un Blackberry. Même plongé aux trois-quart dans un gobelet de café, il continue à sonner, et à déranger la conversation de deux jeunes gens en pleine romance. Il s’agit de David Norris et d’Elise Sellas, les deux personnages principaux de The Adjustement Bureau – un film américain de George Nolfi, sorti en salle en 2010. Ils viennent de se retrouver par hasard dans un bus, après une précédente rencontre « coup de foudre ». Ils sont tout à leur joie, quand le téléphone de David sonne plusieurs fois de façon intempestive, le rappelant à son activité professionnelle. Élise finit par le jeter dans le café de David, alors qu’ils se chamaillent pour savoir s’il faut répondre.

Continuer la lecture de « 2010 ▪ The Adjustement Bureau (film) »

2010 ■ Inception (film)

Inception escalier de Penrose
“L’escalier de Penrose”, extrait du film Inception de Christopher Nolan (2010)

Rêve ou réalité ?

(par Vincent Trouillard, Licence Médiation culturelle des sciences et techniques en société, Cnam Nantes, juin 2014)

Inception est un film américano-britannique d’action et de science-fiction, écrit, réalisé et produit par Christopher Nolan et sorti en 2010. Il s’agit d’une superproduction réalisée avec un budget colossal de 160 millions de dollars, sans compter les 100 millions dévolus à la promotion du film. Avec prés de 5 millions d’entrées et quatre Oscars, le film se classe en 2010 parmi les quarante plus gros succès au box office mondial.

Continuer la lecture de « 2010 ■ Inception (film) »

2009 ♦ les enquêtes de l’inspecteur Murdoch (série TV)

murdoch tableau fiche
Scène de la série Les enquêtes de l’inspecteur Murdoch, diffusée sur France3, 2009
La naissance des sciences modernes, un objet de fiction télévisée

[par Franciane BEGARIN, Magister médiation socioculturelle des sciences et techniques, juin 2015]

Une lampe à huile dans le coin d’une pièce ; un tableau noir gribouillé de formules mathématiques ; une table sur laquelle reposent des instruments scientifiques ; derrière ces objets, un policier reconnaissable à son insigne. Le décor des « enquêtes de l’inspecteur Murdoch » est planté. Il s’agit d’une série télévisée adaptée du roman de la canadienne Maureen Jennings, The Murdoch Mysteries. La série est d’abord diffusée au Canada, puis en France à partir de 2009 sur France 3 chaque dimanche soir. Elle raconte les enquêtes de l’inspecteur dans La ville de Toronto à la fin du XIXe siècle.

Son succès (3,5-4 millions de téléspectateurs, soit 15% de part d’audience) peut étonner au regard de la manière de traiter la science. Mais une étude plus approfondie permet de mieux comprendre les ressorts qui poussent le public du XXIe siècle à apprécier une fiction qui met en avant la science du XIXe siècle à l’inverse des séries américaines qui immergeaient déjà le téléspectateur dans la science contemporaine. Continuer la lecture de « 2009 ♦ les enquêtes de l’inspecteur Murdoch (série TV) »

2009 ♦ Inglorious Basterds (film)

inglorious basterds
Stolz der Nation : la fierté de la nation – Extrait du film “Inglorious Basterds” de Quentin Tarantino (2009)
La pilule de Göring : une armée « dopée »

(par Yann-Gaël SECHER, Licence Médiation socioculturelle des sciences et techniques, Cnam Nantes 2015)

Dans cet ersatz de film de propagande nazie glissé dans le film Inglorious Basterds (2009), Quentin Tarantino retrace le fait d’arme d’un sniper allemand. Le soldat Zoller, isolé dans son clocher, tient en respect des jours durant une véritable armée, sans se reposer ni trembler. Fanatique, l’œil fou, il ne semble plus contraint aux limites physiques imposées par son corps. Cette scène caricaturale et visuellement explosive est l’une des marques de fabrique de Quentin Tarantino, à l’image de l’easter egg du svastika formé par des impacts de balles.

Et pourtant, si derrière l’image d’Épinal de « surhommes » des soldats du IIIe Reich se cachait une troublante vérité, celle d’un usage massif et planifié de métamphétamines ? Continuer la lecture de « 2009 ♦ Inglorious Basterds (film) »

2008 ♦ Nos enfants nous accuseront (film)

Film documentaire de Jean-Paul Jaud sorti en 2008 « Nos enfants nous accuseront »

science et écologie : une médiation durable ?

[par Fabienne VELTER, Magister Cnam Paris]

Cette image est extraite d’une des séquences du film documentaire de Jean-Paul Jaud sorti en salles en 2008 sous le titre « Nos enfants nous accuseront ». Elle campe un agriculteur sur son tracteur cultivant ses terres. Il est protégé de la tête aux pieds par un masque et une combinaison. Continuer la lecture de « 2008 ♦ Nos enfants nous accuseront (film) »

2008 ■ Fringe (série TV)

2014-06-13_130820
Le laboratoire du docteur Bishop

Aux frontières de la science

(par Florence Delnef, Magistère Cnam, juin 2014)

La série Fringe, créée par J.J. Abrams, Alex Kurtzmaan et Roberto Orci a été diffusée à partir de 2008 pendant cinq saisons. Elle narre les aventures de trois personnages : Olivia Dunham agent du FBI, Walter et Peter Bishop scientifiques et consultants. Ils évoluent au sein d’un département du FBI spécialisé dans les phénomènes étranges en lien avec des technologies non conventionnelles.

Continuer la lecture de « 2008 ■ Fringe (série TV) »

2006 ♦ The Host (film)

NGuerguadj_film the Host de Bong JoonHo
Capture d’écran du film The Host (Bong Joon-Ho, Corée du Sud, 2006)
Pollution officielle contre pollution clandestine
Comment se retrouver entre une créature mutante et le non moins redoutable agent jaune

(par Nadia GUERGUADJ, Magister Médiation socio-culturelle des sciences et techniques, CNAM Paris, 2015)

Nous sommes dans le dernier ¼h du film, l’armée américaine s’apprête à répandre “l’agent jaune” sur les rives du fleuve Han pour éradiquer le soi-disant virus dont le monstre serait vecteur. La zone ― interdite à tout public autre que les forces spéciales et les sociétés de désinfection, depuis l’annonce de la découverte du virus ― est investie par les étudiants et écologistes, manifestants contre l’utilisation imminente du biocide.

Sur ce plan, une étrange structure métallique jaune de laquelle s’échappe de chaque côté une fumée opaque blanche, surplombe la foule. Un peu de fumée jaune commence à se dissiper par en dessous. Des dizaines de manifestants, pour la plupart vêtus de T-shirt rouge, tout comme les forces de l’ordre, reconnaissables à leur uniforme noir, s’écartent de la zone en courant. Si de prime abord, ils semblent fuir la fumée blanche, on remarque qu’ils s’éloignent tous du fleuve qui semble pourtant si tranquille en arrière-plan. Continuer la lecture de « 2006 ♦ The Host (film) »

2004 ♦ Stepford wives (film)

capture d’écran d’un extrait du film « Stepford Wives » (2004)

et l’homme créa la femme

[par Charlène LAVOIR, Magister Cnam Paris]

Bonjour Monsieur, ravi de vous rencontrer. J’ai tout de suite envie de vous dire : bienvenue dans la banlieue résidentielle de Stepford. Ici vous trouverez tout ce dont une famille peut rêver : de belles maisons avec un grand jardin, des familles modèles ou des couples solides, aucune criminalité, des loisirs adaptés : les femmes ont leur club de lecture et de gym. Les hommes ont leur propre club dans la belle maison, celle que vous distinguez sur la colline qui surplombe Stepford. Continuer la lecture de « 2004 ♦ Stepford wives (film) »

2004 ♦ Areva (spot publicitaire)

Spot publicitaire diffusé de 2004 à 2009 en Europe, Etats-Unis et Asie. Conçu par RSCG C&O, Addict et H5 pour le compte d’Areva. Objectifs : renforcer la visibilité de la marque « Areva », valoriser et faire comprendre l’expertise du groupe, mettre en évidence la cohérence de ses métiers. http://dai.ly/xgeq89.

 cycle nucléaire en 45 secondes funky

[par Véronique DAUMONT, Cnam Toulouse]

Quand Areva diffuse sa publicité en 2004, le nucléaire occupe une place prépondérante dans le paysage énergétique français (73% de la production d’électricité provient de centrale nucléaire). Depuis 30 ans, suite aux chocs pétroliers, les gouvernements successifs ont lourdement investi dans cette ressource fissile et ce, malgré les incertitudes liée à cette technologie. Continuer la lecture de « 2004 ♦ Areva (spot publicitaire) »

2004 ■ Ghost in the Shell 2 (film)

Innocencepostereng
Affiche du film Ghost in the Shell 2 : Innocence de Mamoru Oshii (2004)

Et Dieu créa l’homme à son image

(par Nicolas Loquet, Licence Médiation culturelle des sciences et des techniques en société, Cnam Paris mai 2014)

Pour un amateur averti déjà convaincu par Ghost in the Shell premier du nom, déjà considéré comme un monument de la culture cyberpunk, découvrir Innocence en 2004 avait tout d’une expérience déconcertante. Loin d’être une simple suite reprenant les mécanismes du premier opus dont il partage le nom, Innocence, au contraire, le sublime. Fait suffisamment important pour être signalé, il s’agit du premier film d’animation japonais à être présenté en compétition au festival de Cannes, preuve s’il en est que l’on a affaire ici à une oeuvre relevant de la culture populaire, adressée et accessible à tous, pas seulement à une minorité « geek ».

Réalisés par Mamoru Oshii, « les » Ghost in the Shell tirent leur univers des mangas de Masamune Shirow, auteur dont la production est fortement empreinte de technosciences.

Continuer la lecture de « 2004 ■ Ghost in the Shell 2 (film) »

2004 ■ ReGenesis (série)

Quand la science échappe à tout contrôle, vous ne verrez plus la science du même œil

(par Delphine Thomas, Magistère Cnam Paris, juin 2014)2014-06-17_132738

Extraits : Mike, fils du Dr Sloan Shelby pense être un clone de son grand-frère Cal. Il aurait été créé pour sauver Cal de son ostéosarcome en tant que donneur compatible, sain. Il a interrogé le Dr David Sandstrom biologiste moléculaire via sa fille devenue son amie Lilitth. Sanstrom est le directeur scientifique du NorBAC, laboratoire spécialisé dans la recherche contre le bio-terrorisme, les maladies mystérieuses ou les changements environnementaux étranges.

Continuer la lecture de « 2004 ■ ReGenesis (série) »

2004 ♦ Kill Bill 2 (film)

Le fantasme de l’invincibilité

(par Nicole Fomékong, Magistère Médiation culturelle & Communication, CNAM 2015)

Kill-Bill-Serum
arrêt sur image 1h44’28”
Kill-Bill-Dim-mak2
arrêt sur image 1h44’36”

À partir de deux images extraites du film Kill Bill Volume 2 de Quentin Tarantino, sorti en 2004, nous examinons deux notions, symboliques du film d’action traditionnel : maitrise et masculinité.

La première image montre un personnage de dos en position dominante, l’autre assis plus bas, une seringue plantée dans la cuisse. La chimie s’intègre dans le récit avec le recours au sérum de vérité, tentative de maitrise artificielle. Le rapport de force semble inégal. La deuxième image montre les deux personnages qui se font face. Ils sont visuellement de plein pied, le rapport de force semble plus équilibré. Dans cet affrontement c’est la maitrise physique qui s’exprime, à travers une technique obscure et mystique : le Dim mak. Enfin, l’héroïne, Béatrix Kiddo, est une femme, l’adversaire, Bill, un homme. Nous verrons comment, en mettant visuellement de plein pied et à armes égales un homme et une femme, le réalisateur redéfinit certains paradigmes de genre propres aux films d’actions.

Continuer la lecture de « 2004 ♦ Kill Bill 2 (film) »

1998 ▪ Bienvenue à G-A-T-T-A-C-A (film)

bienvenue-a-gattaca-aff-01-g
Affiche et traduction française du film d’Andrew Niccol “GATTACA” (1998)

L’avènement de la lutte des gênes

(par Gabriel Boudard, Licence Médiation culturelle des sciences et techniques en société, Cnam juin 2014)

Bienvenue à Gattaca, est un film d’anticipation sorti en 1998. “G A T T A C A” fait référence aux initiales des 4 composants qui forment l’ADN : Guanine, Adénosine, Thymine et Cytosine. Il est réalisé par Andrew Niccol, auteur de nombreux films incluant une réflexion sociale : S1mone, Time Out, Lord of War. Niccol est également le scénariste de The Truman Show.

Comme le laisse supposer l’accroche de l’affiche, “un seul critère de sélection : la perfection génétique”, ce film décrit un monde futuriste dans lequel le génie génétique occupe un poids prépondérant dans la société. Les parents peuvent sélectionner les gênes qu’ils souhaitent transmettre à leur descendance afin de concevoir in vitro les enfants les plus “parfaits” à leurs yeux et à ceux de la société.

Continuer la lecture de « 1998 ▪ Bienvenue à G-A-T-T-A-C-A (film) »

1997 ♦ Contact (film)

Arrêt sur image 30’12 du film Contact, de Robert Zemeckiss, avec Jodie Foster, 1997

un monde de la recherche pas si isolé

[par Elsa SCHERER, Magister CNAM Paris]

Dans cette séquence du film Contact, Ellie Arroway, une scientifique qui travaille pour le programme SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence) à la recherche de signaux envoyés par une intelligence extra-terrestre, cherche à défendre son projet pour obtenir un financement de la fondation du milliardaire R.S. Hadden. Elle doit faire appel à des investisseurs privés après que le gouvernement ait alloué ses ressources à d’autres programmes qu’il jugea alors moins futiles. Continuer la lecture de « 1997 ♦ Contact (film) »

1997 ♦ Stargate SG-1 (série)

représenter les sciences fictionnelles

[par Lou AUGEY, Certificat Cnam Paris]

Que nous ayons fait des études scientifiques ou non, nous avons tous des connaissances scientifiques et techniques. Que nous en ayons conscience ou non. Ces connaissances nous viennent notamment des médias que nous pratiquons. Elles se dissimulent dans des publicités, des affiches, des livres et aussi dans des films. Nous allons nous intéresser ici aux notions scientifiques et techniques relayées au travers d’une série télévisée des années 90 : Stargate SG-1. Continuer la lecture de « 1997 ♦ Stargate SG-1 (série) »

1986 ♦ le château dans le ciel (cinéma)

robot-laputa-pazu-sheeta
Arrêt sur image du film « Le château dans le ciel » de Hayao Miyazaki : rencontre sur Laputa, le château dans le ciel
Nature versus technologie, une harmonie à retrouver

(par Christelle Schneeberger, Magister sciences et techniques dans la société, Cnam Paris, juin 2015)

Au cœur d’une nature généreuse et paisible, surgit une rencontre inattendue. Confrontation étonnante entre l’humanité et la technologie…

Le château dans le ciel est un film d’animation de Hayaho Miyazaki, sorti au Japon en août 1986 et en France en 2003 après les succès de Princesse Mononoké et du Voyage de Chihiro. Comme de nombreux films de ce réalisateur mondialement reconnu, les personnages évoluent dans une société rétro-futuriste : dans ce monde, les locomotives à vapeur, sur Terre, coexistent avec une technologie ultra moderne, dans le ciel, où les robots ont les moyens de détruire le monde, où la communication relève du don d’ubiquité. Continuer la lecture de « 1986 ♦ le château dans le ciel (cinéma) »

1985 ♦ Brazil (film)

brazil2

La chirurgie est-ce éthique ?

(par Ludovic LEGALL, Licence Médiation socioculturelle des sciences et techniques, CNAM, 2015)

BRAZIL sorti en avril 1985, est un film d’anticipation fantastique. Terry Gilliam le réalisateur est un américain naturalisé anglais. Il fit partie de l’aventure de la troupe d’humoristes britanniques les Monty Python. Culte pour son humour noir, l’histoire dépeint les absurdités d’un futur parallèle, resté à l’apogée des années folles de l’ère technocratique et industrielle. Perdu, sans repère d’identité, dans ce monde décadent, le héros, par rejet de cette société se révoltera contre le conformisme et la dictature bureaucratique.

La célèbre photo est tirée de la scène du salon d’esthétique. La mère du héros, affreusement ridée, vient faire son lifting, un service banalisé dans ce salon. L’indélicate opération se déroule sans ménagement en public, sous le regard dégoûté du héros, et la désinvolture de la mère étirée. Une féroce dénonciation de la dérive de la chirurgie devenue un produit de consommation. Continuer la lecture de « 1985 ♦ Brazil (film) »

1983 ■ WarGames (film)

2014-06-06_173500
Séquences extraites du film WarGames (1983)

Robots, intelligence artificielle & apocalypse mondiale, fictions et fantasmes

(par Nicole Fomekong, Magistère Cnam Paris, juin 2014)

Le thème des robots qui rivalisent avec les humains est récurrent dans les œuvres littéraires et cinématographiques. Toute une mythologie futuriste s’est constituée, depuis les créatures chimériques tel Frankenstein ou l’andréïde de l’Ève Future jusqu’aux récentes évocations de programmes dotés d’intelligence artificielle tel le terrifiant T-1000 de Terminator qui égalent voire surpassent l’homme. Dans la plupart des cas, ces évocations artistiques sont empreintes de visions apocalyptiques : le robot s’émancipe et l’homme est menacé dans son existence même. Les machines peuvent prendre le pouvoir et asservir l’être humain. Le film emblématique de cette catastrophe demeure la Matrice. Mais il y a eu des films moins spectaculaires et à l’audience néanmoins large.

Continuer la lecture de « 1983 ■ WarGames (film) »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search