2015 ◊ la science de l’art : la mémoire à l’honneur (rencontre)

science memoireLe Collectif Culturel de l’Essonne organise sa sixième édition de «La Science de l’art». Une occasion de découvrir des œuvres autour de la thématique de « La mémoire ». 

La sixième édition de « La Science de l’art » commence ce mercredi 4 novembre et durera jusqu’au samedi 19 décembre. Soutenu par le Conseil Départemental de l’Essonne et la Région Ile-de-France, le Collectif Culture de l’Essonne propose une nouvelle édition de « La Science de l’art » avec comme thème cette année « La mémoire ». Le public pourra découvrir des œuvres dans 25 lieux du département par une série d’expositions.

Science de l’art : un évènement bien connu

Fort de son implantation au sein du territoire essonnien, le Collectif Culture met en place une rencontre originale entre création artistique et recherche scientifique. « C’est un mélange artistique et scientifique qui forme un binôme » explique Alain Douté, directeur du Collectif Culture de l’Essonne. En effet, durant la durée de ces séries d’expositions, le public pourra découvrir des œuvres contemporaines très diverses autour de la mémoire. Artistes et scientifiques collaborent pour apporter un regard culturel sur la science. « C’est une association qui peut intéresser le public et permettre une transmission de la science à travers l’art » confie Alain Douté. Cette année plus particulièrement la science est mise en avant pour décrypter et montrer le vaste sujet de la mémoire. « C’est la première fois qu’on arrive à réellement mettre la science en avant » indique Alain Douté. Le public pourra ainsi comprendre que l’artistique et le scientifique peuvent se mélanger sans pour autant être trop abstraits.

La mémoire sera alors présentée sous toutes ses formes. Photos, vidéos ou encore films seront à la disposition du public. « Il y a un vrai intérêt sociétal pour le public » explique Alain Douté. Ainsi, c’est un important travail de médiation, mené par les artistes, qui sera apporté auprès du public. Pour y donner les meilleures clés de lecture, chaque médiation sera conçue en fonction de l’œuvre, des acteurs et du lieu d’accueil. L’année dernière, le succès avait était au rendez-vous. « On a compté entre 8000 et 8500 personnes, on espère avoir autant de succès que l’année précédente » confie Alain Douté.

La mémoire, mélange d’artistique et de scientifique

Après « L’Art contemporain au risque du clonage », « Le Bug ! », « De l’Art : Évolution », « La Lumière » et le « Mouvement », c’est « La Mémoire » qui aura tous les projecteurs sur elle. « Il n’y aura pas de temps fort durant cette série d’exposition, tous les artistes et scientifiques sont au même niveau » explique Alain Douté. « En revanche, le débat « La Mémoire de la Vie » avec Edgar Morin et Patrick Curmi fait beaucoup parler ». Ce débat se déroulera le 20 novembre au Théâtre de l’Agora. Cet évènement permettra d’aborder la mémoire dans son intégralité. Du moins, le plus possible. C’est un vrai défi qui est lancé dans ce colloque qui, cependant, ne prétend pas répondre à toutes les questions sur le sujet. Edgar Morin, philosophe et socio-anthropologue et Patrick Curmi, biologiste, médecin et président de l’université d’Evry-Val-d’Essonne pourront débattre sur la mémoire.

Dans la continuité de « La Science de l’art », les artistes seront présents pour vous présenter leurs œuvres et ainsi ouvrir de nouveaux champs de culture au public. Pour rendre cet évènement possible, communautés d’agglomération, communautés de communes, associations culturelles, cinémas et établissements culturels et scolaires s’associent pour présenter cette série d’exposition.

Ainsi, le départ de cette biennale est donné le mercredi 4 novembre avec l’inauguration de l’oeuvre « Dia, à travers » par l’artiste Camille Malherbe au domaine de Chamarande. Une inauguration qui permet à « La Science de l’art » de bien commencer sa sixième édition. « Ce sont 14 expositions et 36 actions culturelles qui seront présentées au public » explique Alain Douté. Une nouvelle édition qui promet d’être gravé dans les mémoires.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search