2018 ◊ France-Fantôme (théâtre)

« France-Fantôme », la science-friction dans tous ses éclats

Tiphaine Raffier dépeint un futur aseptisé où l’art est dénigré et où les souvenirs des vivants servent de monnaie d’échange pour faire revenir les morts.

Peu de textes de science-fiction sont créés sur scène. Peut-être parce que ce genre nécessite souvent la mise en condition du spectateur dans un univers a priori loin du réel et gourmand en effets spéciaux, alors que le théâtre saute souvent dans celui-ci à pieds joints. La jeune metteure en scène Tiphaine Raffier, au contraire, y a vu la possibilité de parler de tout avec une grande liberté. Comédienne chez Julien Gosselin, dans les Particules élémentaires et dans 2666, elle a travaillé en parallèle durant deux ans sur son propre projet, l’écriture de France-Fantôme, puis sa création en octobre au Théâtre du Nord à Lille, dont elle a suivi l’école de 2009 à 2012.

la suite de l’article de Frédérique Roussel sur le site du journal Libération  ici


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.