2017 ♦ Jeu Exploria (publicité)

La grande récré, jeu exploria « à la découverte du papier », le plaisir de découvrir et d’explorer la nature afin de mieux la détruire

[proposition de Marie DANIELE, 2018]

Novembre 2017, les fêtes de fin d’année approchent, les stratégies commerciales des magasins de jouets se font de plus en plus agressives. La publicité inonde les boîtes aux lettres des consommateurs qui y trouvent parmi les habituelles promotions, le catalogue la Grande Récré « Nos moments préférés – Jouets spécial noël ». 212 pages de jouets,  pour tous âges, de quoi convaincre quiconque cherchant des cadeaux pour des enfants.

Le papier du catalogue est très fin, c’est un papier recyclé issu de forêts gérées durablement comme l’indique le logo PEFC avant le sommaire. La Grande Récré, malgré l’impression et l’envoi de dizaines de milliers d’exemplaires du catalogue, se soucierait donc de l’environnement. Une gamme de jeux spéciaux en lien avec la nature, la gamme Exploria, a même été créée en exclusivité par La Grande Récré. On la trouve page 169, située entre les globes terrestres et les microscopes. Les jouets Exploria sont variés, il y a des jouets d’observation (loupe, jumelles) mais aussi des coffrets sur une thématique précise (l’eau, les volcans, le papier). Graphiquement, tout est fait pour rappeler la nature : le fond de la page est vert, les jouets sont aussi dans des tons de verts, avec du bleu qui rappelle l’eau et du orange qui fait penser au soleil. Parmi les jeux gambadent des animaux : un canard en plein vol, un martin-pêcheur, deux coccinelles sur une amanite tue-mouches… Tout est fait pour évoquer les jeux en plein air, loin de la grisaille.

En affichant de belles images de nature, la Grande Récré cherche à séduire les familles habitant en ville, allant ponctuellement faire du camping ou se balader en forêt. L’objectif d’Exploria est clair : « donner à vos enfants le plaisir de découvrir et d’explorer la nature, afin de mieux la préserver ». Les jeux Exploria sont présentés comme éducatifs, permettant de faire comprendre l’importance de la préservation de l’environnement. Comment des jouets en plastique , produits en masse,  initient-ils à ce que La Grande Récré appelle « préservation de la nature » ? Et de quelle nature parle t-on ?

Intéressons nous de plus près à l’un des jeux, le coffret « À la découverte du papier ». C’est le jeu Exploria qui est le plus mis en valeur, tout d’abord par sa taille (le coffret prend plus de place sur la page que les autres), puis par son prix, surligné de jaune et aussi par la présence d’un pictogramme rouge « Recommandé par les parents conseils ». S’il y a bien un jeu Exploria digne d’intérêt, c’est celui-ci.

Le coffret contient un kit de fabrication de papier recyclé et un livret « ludique et éducatif ». Visuellement, on voit sur la boîte au premier plan le matériel de fabrication (rouleau, bacs, tamis), de couleur verte et en plastique, en cours d’utilisation posé sur une table en bois. Un dessin d’un jeune garçon blanc, en tenue d’explorateur, invite à partir « à la découverte de cette étonnante matière ». Le jeune garçon, la mascotte de la gamme Exploria, a l’air fatigué car il porte de nombreux rouleaux de papier qu’il a fabriqué. À L’arrière plan, on voit un paysage à priori idyllique, de forêt ensoleillée au bord d’un cours d’eau. En regardant de plus près, on peut voir que les arbres sont alignés et ont tous les même diamètre : c’est une futaie régulière destinée à l’exploitation du bois. Où est la biodiversité dans cette monoculture ? Le nid de guêpes dans un des coins de la boîte sert à insister sur le côté éducatif du coffret, les « anecdotes surprenantes » (les nids de guêpes sont en carton). Les fleurs de prairie aux couleurs vives placées juste derrière la mascotte montrent le côté créatif de la fabrication (les enfants peuvent cueillir des plantes pour les incorporer dans leur papier). Voilà donc la nature que propose de préserver la Grande Récré : une nature contrôlée, maîtrisable, exploitable.

Le jeu est présenté comme vertueux : en fabriquant du papier recyclé, les enfants s’amusent, développent leur créativité et enrichissent leurs connaissances. Mais en quoi apprendre aux enfants comment faire du papier permet de « mieux préserver » la nature ? L’industrie papetière est l’une des plus polluantes au monde avec des conséquences non négligeables sur les écosystèmes. En effet, c’est une industrie qui consomme beaucoup d’eau, les usines sont situées au bord de fleuves et sont à l’origine de rejets toxiques dans l’eau et dans l’air. De plus, cette industrie participe activement à la déforestation des zones tropicales avec le remplacement des forêts anciennes par de la monoculture d’eucalyptus à l’origine d’une perte de biodiversité et de l’érosion des sols.

Le jeu « À la découverte du papier » traduit un rapport à l’environnement basé sur l’exploitation. La nature est clairement séparée de la culture, il faut apprendre aux enfants le plaisir d’explorer la nature pour se l’approprier et mieux l’utiliser. L’objectif est de réaliser « de superbes créations » en cueillant des fleurs pour les mettre dans la pâte à papier, sans se poser la question si les espèces sont protégées ou non. Pour vingt euros, La Grande Récré propose aux enfants d’apprendre les bases du procédé industriel de fabrication du papier et  ainsi, de jouer à détruire la nature.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.