1997 ♦ Stargate SG-1 (série)

représenter les sciences fictionnelles

[par Lou AUGEY, Certificat Cnam Paris]

Que nous ayons fait des études scientifiques ou non, nous avons tous des connaissances scientifiques et techniques. Que nous en ayons conscience ou non. Ces connaissances nous viennent notamment des médias que nous pratiquons. Elles se dissimulent dans des publicités, des affiches, des livres et aussi dans des films. Nous allons nous intéresser ici aux notions scientifiques et techniques relayées au travers d’une série télévisée des années 90 : Stargate SG-1.

Stargate SG-1 est une série télévisée américaine de science-fiction, diffusée de 1997 à 2007. La série raconte les aventures de l’équipe SG-1, un groupe d’explorateurs composé par le colonel Jack O’Neill, le capitaine Samantha Carter, le docteur Daniel Jackson et Teal’c. L’équipe SG-1 a pour mission de visiter des planètes lointaines et inconnues grâce à la Porte des étoiles (Stargate en anglais). Lors de leurs explorations, ils ont régulièrement à faire face à de dangereux extra-terrestres : les Goa’uld.

Tout au long des épisodes, les aventures de l’équipe SG-1 permettent d’aborder de nombreuses notions scientifiques et techniques. Tout d’abord à travers l’archéologue Dr Daniel Jackson. Nous découvrons ainsi différents aspects et principes d’archéologie, mais aussi d’anthropologie et d’ethnologie. En effet, à de nombreuses reprises, les protagonistes rencontrent de nouveaux peuples et cultures extra-terrestres. Les connaissances du Dr Jackson apparaissent souvent indispensables. En parallèle de cela, de nombreuses références aux sciences physiques sont utilisées, notamment pour expliquer la possibilité de voyager d’une planète à l’autre par la porte des étoiles. Le personnage de Samantha Carter, qui possède un doctorat en astrophysique théorique, se distingue dès les premiers épisodes par sa capacité à utiliser ses connaissances techniques et scientifiques pour se sortir des difficultés rencontrées.

Tout cela fait, qu’au fur et à mesure des différents épisodes de la série, le public se familiarise peu à peu aux sciences et techniques. Bien sûr, ce n’est pas suffisant pour réellement comprendre les notions abordées, mais la série permet toutefois de découvrir et éventuellement de susciter la curiosité.

De manière plus globale, la série Stargate SG-1 peut également avoir un rôle dans notre représentation des sciences. Dès le début et de manière très récurrente, la science est présentée comme un outil qui aide les protagonistes à résoudre des problèmes ou à aller de l’avant. De même, les civilisations rencontrées qui sont plus avancées technologiquement, tel que les Asgards, les Anciens ou les Nox, sont souvent présentés comme des peuples plus sages et plus respectueux des êtres vivants. Il y a bien sûr quelques épisodes qui montrent une approche plus sombre des sciences, mais ces épisodes restent ponctuels sur l’ensemble de la série. Nous pouvons donc dire que globalement les sciences et techniques sont présentées de manière positive et bénéfique. Ceci est intéressant dans la mesure où ils existent de nombreuses séries américaines, même de science-fiction, où la technologie est au contraire présentée de manière négative et utilisée principalement par les « ennemies ».

Ainsi, il nous est possible de dire que la série Stargate SG-1 contribue à donner une vision favorable des sciences et des scientifiques. Cela peut donc influencer notre jugement, notamment lorsqu’il est question des risques technologiques dans notre société.
Plus spécifiquement, il est important de remarquer le rôle de Samantha Carter dans notre représentation des scientifiques. Ce personnage à la grande particularité d’être à la fois un des personnages principaux de la série, mais aussi un personnage scientifique et féminin. Ceci n’est pas anodin, notamment pour une série des années 90. Dans la majorité des séries américaines, les scientifiques et les femmes ont généralement des rôles plutôt secondaires. En plus de cela, il est particulièrement rare dans les séries d’avoir une femme scientifique spécialisée en physique. Les disciplines associées aux femmes scientifiques dans les séries sont majoritairement : les sciences humaines, la biologie et la médecine. Ce n’est pas très étonnant dans la mesure où dans la réalité ce sont justement ces disciplines scientifiques qui comptent le plus de femmes. La présence d’une astrophysicienne en tant qu’un des personnages principaux de la série peut donc, d’une certaine façon, donner une plus grande visibilité aux femmes dans les sciences physiques.

Ainsi, il n’est pas insensé de dire que la série Stargate SG-1 a pu contribuer à rendre les métiers scientifiques et techniques plus accessibles aux femmes.

La série de science-fiction Stargate SG-1 a donc eu une influence à la fois sur notre vision des sciences et techniques, mais aussi sur notre représentation des femmes scientifiques, tant en contribuant à notre culture scientifique. Cela est renforcé par sa diffusion qui a duré dix ans – sans compter les rediffusions- et qui a donc permis de toucher un large public.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search