« PLASTIK PANIC DANS L’OCÉAN »

Billes plastiques que l’on retrouve dans le sable. Photo tirée du site Océanopolis, de Erwan Amice /CNRS

            En me promenant sur Brest, je suis tombé sur l’exposition photos « Plastik Panic dans l’océan » pilotée par Océanopolis. Sur le long d’une voie piétonne, 8 panneaux recto/verso montrent de manière artistique et scientifique l’impact de la pollution plastique dans l’océan. Les photos de Erwan Amice (CNRS) ou de Sébastien Hervé (UBO) nous montrent comment les scientifiques travaillent sur cette problématique ainsi que sur le devenir du plastique dans l’océan. Certaines sont percutantes comme les billes de plastique qui se confondent avec les grains de sables d’autres nous font rêver comme la photo prise sur le bateau avec comme fond la rade de Brest.

 

           

            Ne donnant que peu d’informations sur le sujet (seulement des légendes sur les photos) je suis allé sur le site d’Océanopolis afin de mieux comprendre l’objectif de cette exposition. Les scientifiques que nous y voyons sont ceux du laboratoire des Sciences de l’Environnement Marin (LEMAR) de Plouzané (CNRS, Ifremer, UBO) qui étudient la pollution marine par les microplastiques. Ils nous apprennent que plus de 90 % des déchets plastiques ont une taille inférieure à 5 mm. C’est plutôt déroutant lorsqu’on s’étonne déjà de la quantité de macrodéchets sur nos plages. D’ailleurs, il semblerait que les brestois soient bien loti puisque la rade de Brest serait 1 000 fois moins contaminée en plastique que la mer Méditerranée.

 

            Pour plus d’informations, je vous invite donc à faire un tour le temps d’une balade à la promenade du Moulin Blanc, à l’extérieur d’Océanopolis pour y découvrir les effets de la pollution plastique sur l’océan. Ou bien vous pouvez vous renseigner sur leur site internet où vous aurez accès à un large panel d’informations.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search