2021 ◊ Terraforming Mars 

« Terraforming Mars » est un jeu de société paru en 2016, conçu pour 1 à 5 joueurs et créé par Jacob Fryxelius. Il est produit par Fryxgames et édité et traduit en France par Intrafin Games. L’auteur propose de faire l’expérience de la terraformation de Mars, c’est-à-dire rendre la planète Mars habitable pour l’être humain. Pour ce faire les joueurs devront faire évoluer 3 paramètres principaux : augmenter la température moyenne à la surface de -30C° à +8C , augmenter le niveau d’oxygène de 0 à 14% et créer de grandes quantités d’eau liquide à la surface. Les joueurs font évoluer ces paramètres via des « projets » qui ont la particularité d’être scientifiquement et techniquement vraisemblables. Un projet est une action de jeu, qui représente un dispositif technique et qui aura un impact significatif sur le climat de mars. Par exemple, le projet « grands réflecteurs solaires » permet de réchauffer l’atmosphère et d’augmenter la température moyenne. Le jeu compte plus de 300 projets différents.

           Les mécaniques d’action sont classiques pour un jeu de plateau : Pose de carte, de tuiles ou de cube, accumulation de ressources, draft (mécanisme consistant à faire circuler les cartes entre les joueurs), accumulation de point de victoire… Le joueur n’a besoin d’aucun bagage technique ou scientifique pour mener à bien sa partie. Pourtant via les projets qu’il met en place et la description de leurs effets, il acquiert une compréhension du processus de terraformation au sein duquel il pourra comprendre certains mécanismes également à l’œuvre sur terre .

            Via ces actions de base, le joueur met en place des projets en réalité complexe comme se lancer dans la culture de Regolithophage pour produire de l’oxygène ou relâcher des GAS (gaz à effet de serre) pour réchauffer la planète rouge. Le joueur expérimente également des effets d’emballements positifs car au fur et à mesure que les conditions climatiques s’améliorent, les joueurs peuvent mettre en place des dispositifs de plus en plus efficaces. Ces dispositifs toujours plus efficaces provoquent un véritable emballement positif des conditions de vie sur mars. En début de partie, la température est de -30°C , le joueur doit faire appelle à des végétations pouvant survivre en milieu extrême, mais ne produisant que peu d’oxygène, alors qu’en fin de partie, avec une température proche de 0°C, il pourra planter des arbres qui produiront beaucoup plus d’oxygène dans des temps réduits.

            Le joueur aura également à faire des arbitrages, tous les dispositifs techniques n’étant pas sans défaut, si faire exploser une bombe nucléaire se révéle efficace pour faire augmenter la température, la pollution du site de l’explosion lui en coûteront quelques douloureux points de victoire.

            Outre les mécanismes de terraformation, le joueur est constamment en interaction avec le plateau de jeu sur lequel figure une carte de Mars avec les noms des régions et reliefs importants. Le joueur durant sa partie est amené à construire des infrastructures sur des endroits emblématiques comme « Olympus mons » et « Elysium mons » ou encore sur le site de Viking I (la seconde sonde de l’histoire à s’être posé sur Mars).

            Le joueur va également interagir avec une bonne partie des objets du système solaire, à commencer par Phobos et Deimos les deux lunes de mars. Il s’agira notamment de faire s’écraser Deimos sur la planète rouge afin de produire de la chaleur pour réchauffer l’atmosphère. On pourra citer également la plupart des lunes importantes de Jupiter avec lesquelles les joueurs pourront interagir : Ganymede, Io, Europe, Callisto, mais aussi d’autres planètes du système solaire tel que Venus ou Saturne en passant par des planètes naines comme Pluton ou Ceres. Loin d’être de simple « name dropping » chaque interaction avec un objet du système solaire apporte une médiation scientifique. Par exemple les joueurs qui se rendent sur Io pourront tirer parti de sa  chaleur importante, Io étant une lune avec plus de 400 volcans actifs à sa surface. De même si un joueur se rend sur Europe, c’est pour y extraire l’eau liquide à sa surface. Ainsi chaque interaction est l’occasion d’en apprendre un peu plus.

           Terraforming Mars malgré son thème complexe a su largement convaincre le grand public et a obtenu en 2018 le prix prestigieux de « l’as d’or expert» au festival ludique de Cannes. Il est encore aujourd’hui en 2021 présent parmi les jeux les plus populaires sur des sites de référence comme « boardgamegeek.com » et rentre indéniablement dans la catégorie des «grands classiques » des jeux de société.

                              


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search