2021 ◊ Les fourmis

Pendant les quelques secondes qui vont vous être nécessaires pour lire ces 4 lignes :
– 40 humains et 700 millions de fourmis sont en train de naître sur Terre.
– 30 humains et 500 millions de fourmis sont en train de mourir sur Terre.

HUMAIN : Mammifère dont la taille varie entre : 1 et 2 mètres. Poids : entre 30 et 100 kilos. Gestation des femelles : 9 mois. Mode de nutrition : omnivore. Population estimée : plus de 5 milliards d’individus.

FOURMI : Insecte dont la taille varie entre : 0.01 et 3 centimètres. Poids : entre 1 et 150 milligrammes. Ponte : à volonté selon le stock de spermatozoïdes. Mode de nutrition : omnivore. Population probable : plus d’un milliard de milliards d’individus.

EDMOND WELLS.
Encyclopédie du savoir relatif et absolu.

 

Cet extrait est tiré du livre « Les Fourmis ». Ce roman est écrit par Bernard Werber, paru aux éditions Le livre de Poche en 1991 et est qualifié par l’auteur d’un nouveau genre littéraire « philosophie fiction ». Dans ce roman scientifique, Bernard Werber nous embarque dans un thriller où nous suivons en parallèle deux personnages principaux, Jonathan Wells et le 327ème mâle, une fourmi.

Jonathan Wells vient de perdre son oncle, Edmond Wells, biologiste et entomologiste, qu’il n’a que très peu connu. Jonathan étant serrurier au chômage, ce triste évènement lui permet toutefois d’hériter d’un grand appartement dans lequel il va venir habiter avec son fils et sa compagne. Dans son testament, Edmond Wells est formel, Jonathan ne doit pas essayer de se rendre à la cave. Evidemment, il s’y rendra et y disparaitra. Ce sera le début d’une suite de plus de vingt disparations. Du côté des fourmis, tout commence par le réveil de la fourmilière de la cité de Bel-o-kan. Le 327ème mâle part alors en expédition de chasse accompagné d’autres fourmis mais alors qu’il s’éloigne de l’équipe pour cueillir une fleur, elles se font toutes tuer ! Le 327ème mâle se lance alors dans une quête pour prévenir sa cité et élucider ce mystère.

Au cours de ce roman, nous en apprenons beaucoup sur les fourmis, leur comportement, leur reproduction, leurs interactions, etc. Bien que certains de ces faits soient romancés pour le bien du scénario, il est cependant indéniable que de nombreuses informations reposent sur des données scientifiques tout ce qu’il y a de plus rigoureuses. Ces éléments changent perceptiblement notre vision sur ce petit peuple qu’on fréquente, mais surtout qu’on ignore, au quotidien.

Par son roman, l’auteur nous pousse aussi à réfléchir sur la société humaine, en mettant en exergue ses points communs existants avec les sociétés myrmécéennes. Bien qu’il insiste régulièrement sur les actions totalement altruistes des fourmis, il les individualise et les personnifie, ce qui développe notre empathie pour elles.

De plus, le récit est ponctué régulièrement d’extrait d’un livre fictif, écrit par Edmond Wells, l’oncle de Jonathan, intitulé l’ « Encyclopédie du savoir relatif et absolu », par lequel l’auteur communique de nombreuses informations aussi bien sur les fourmis, les humains, mais aussi la science en général. Par le biais du Professeur Wells, des petites énigmes sont également proposées aux personnages (et donc à nous aussi) comme : « Comment faire quatre triangles équilatéraux avec six allumettes ? » ou encore :
« 1
   11
   21
   1211
   111221
   312211
Quelle sera la prochaine ligne ? ». De quoi ravir les amateurs de devinettes et autres problèmes !

Enfin, ce livre nous transmet de nombreuses informations scientifiques, sans que ce soit sa vocation première. On se fait prendre par la main pour découvrir le monde myrmicéen et on en redemande ! Nul doute que de nombreuses personnes se sont d’avantage renseignées sur les fourmis après la lecture de cet ouvrage, rien que par curiosité de démêler les faits scientifiques de la fiction. Et finalement, n’est-ce pas tout l’intérêt de la science-fiction que de stimuler notre imagination pour faciliter la compréhension de concepts scientifiques parfois compliqués ?

Léa Lange


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search