Tous les articles par Michel Lette

2018 ◊ PariSciences (festival)

Festival international du film scientifique

Pariscience est devenu au fil des années, grâce à une sélection pointue et au plus près de l’actualité scientifique un rendez-vous incontournable aussi bien pour les passionnés de cinéma et de sciences que pour les néophytes.

Pour sa 14e édition, le festival se déroulera du 15 au 31 octobre au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) et à l’Institut de Physique du Globe de Paris.

Vous êtes auteur ? Réalisateur ? Chercheur ? Étudiant en science ou en audiovisuel.

Les appels à projets du festival Pariscience sont faits pour vous !

A l’origine de tout projet, il y a une rencontre. Désormais reconnu en France et dans le monde comme un pôle d’échange du documentaire scientifique, Pariscience veut agir en catalyseur de projets. Avec l’ambition d’être un terreau d’idées et de connexions, deux appels à candidature sont lancés pour faciliter les mises en relations entre scientifiques et auteurs-réalisateurs.

Tous les détails ici

2018 ◊ Vélo pliable Brompton

Un anglais à Paris pour plus de place dans la ville ?

[proposition de Vera de Sousa]

Conçu pour nous suivre partout (dans nos bureaux, les métro, les bars), le vélo Brompton 100% fabriqué à Londres, pliable tel un origami, prend quand même le risque de se retrouver attaché aux grilles d’un jardin parisien (ici celles du parc du Luxembourg le 30 mars 2018)

2018 ◊ Attention intelligences ! (expo)

Attention Intelligences !

Exposition

au MAIF SOCIAL CLUB Paris, un espace de culture et d’expérimentations

Pour découvrir l’exposition en avant-première, rendez-vous le samedi 19 mai de 14h à 19h pour le vernissage (en libre accès) ! Au programme : visites commentées par les commissaires, rencontres avec les artistes et entresorts pour mesurer vos capacités d’attention.

A travers l’expérimentation de 8 œuvres, nous vous invitons, à l’heure de l’intelligence artificielle, à explorer la manière dont nos attentions participent à construire nos intelligences et à discuter cette construction.

Tous les détails ici

Continuer la lecture de 2018 ◊ Attention intelligences ! (expo) 

2018 ◊ le dispositif audiovisuel (journée d’étude)

Le dispositif audiovisuel comme vecteur de diffusion des savoirs scientifiques & techniques : Histoire, Crises & Perspectives

Une initiative du Cnam-HT2S en partenariat et collaboration avec  Paris-Diderot-CERILAC, le MESRI et l’Association ConnecTionS

7 avril 2018

Amphi Jean Prouvé
Conservatoire national des arts et métiers
292 rue Saint-Martin, 75003 Paris

Toutes les informations sur le site du laboratoire HT2S : http://bit.ly/audiovisuel-sts

Inscription  : JOURNÉE D’ÉTUDE : L’audiovisuel comme vecteur des sciences et techniques

Programme : Programme

Argumentaire : ARGUMENTAIRE J.E AVRIL 2018

2018 ◊ L’expé (rencontre)

Médiateur-formateur : l’art de créer la rencontre chercheurs-publics

Rencontre nationale, le 20 mars 2018 à Paris

Rencontre nationale organisée par l’Ocim dans le cadre du Programme Investissements d’Avenir Réseau des Experimentarium co-porté par l’Université de Bourgogne, l’Université de Franche-Comté, l’Université d’Aix-Marseille et Science Action Normandie

Thème

Plusieurs formes de rencontres entre les chercheurs et les publics sont proposées au sein des universités, des musées et des associations de culture scientifique et technique. Intégrées dans la programmation de leurs actions et/ou en lien avec des événements nationaux ou régionaux, elles constituent parfois une mise en pratique lors de formations à la médiation/vulgarisation/communication proposées aux doctorants. Les médiateurs-formateurs occupent alors une place centrale tant dans la préparation que dans le pilotage et l’évaluation de ces actions menées avec les jeunes chercheurs.

Pour en savoir plus ici
Continuer la lecture de 2018 ◊ L’expé (rencontre) 

2018 ♦ Quai des savoirs vs TBS (affiches expo)

[proposition de Ariane Rudelle]

Le Quai des Savoirs versus Toulouse Business School : l’un nous propose ce que sera l’humain de demain, l’autre l’y prépare ? Est-ce la conclusion de ces deux visuels ? En effet, en se baladant dans Toulouse ces derniers temps, on pouvait croiser ces deux affiches aux ressemblances troublantes :

  • Une première sur l’expo du Quai des Savoirs (article sur l’expo ici), centre dédié à la culture scientifique, technique et industrielle ;
  • Une deuxième de « Toulouse Business School » (TBS), ex-ESC Toulouse, école de de commerce réputée de la ville, réalisée pour ses journées portes ouvertes (photo du 8/02/2018, métro).

Dominantes de fond noir, texte blanc, logos rouges, visages d’homme au regard clair, barbe naissante bien taillée avec en fond une mosaïque d’images évoquant le futur : robots, images suggérant des expériences scientifiques, lignes de code etc.  Sur l’une se dégage le titre « Future is Coming », sur l’autre « #Humain Demain », en lettres capitales. Surprenant cette appétence pour le futur envahissant la ville, non ? Continuer la lecture de 2018 ♦ Quai des savoirs vs TBS (affiches expo) 

2018 ◊ Madame je peux vous appeler Monsieur ? (exposition)

Vernissage vendredi 23.02 à partir de 19h
Depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, la relation entre les deux sexes est décrite comme complémentaire, tant dans  « l’ordre naturel » que dans les rôles qu’ils se sont attribués au fil du temps, et pensée comme deux forces dissemblables et contradictoires, à la fois.
Les différentes Pensées relatives aux différences physiques, sociales et culturelles entre les sexes, ont façonné les modèles sociaux, politiques et philosophiques à travers le monde. Ces modèles, qui nous paraissent dépassés aujourd’hui, ont également contribué à la ségrégation entre les sexes, et à permettre aux hommes à prendre le pouvoir sur la plupart des aspects de la vie et des rôles des femmes. En France songeons qu’il y a à peine 60 ans de ça les femmes, sous le joug de la pensée patriarcale,  ne pouvaient ni travailler sans l’autorisation de leur mari, ni avoir un chéquier, ni voter… (comme le rappelle l’œuvre de Sylvie Gravagna  de la compagnie Un pas de côté dans l’exposition)

Continuer la lecture de 2018 ◊ Madame je peux vous appeler Monsieur ? (exposition) 

2018 ◊ un homme presque parfait (projection-débat)

Projection-débat
Un homme presque parfait
dimanche 4 février à 18h
au Temps des cerises

En présence de la réalisatrice Cécile Denjean.

Aujourd’hui les progrès de la science nous permettent d’imaginer un être humain « amélioré ». Dans les laboratoires du monde, un nouvel individu, partiellement reconfiguré, est en train d’être imaginé, testé… fabriqué. Bientôt, nous promettent certains scientifiques, nous considérerons l’Homo Sapiens comme une version charmante certes, mais totalement démodée.

Tous les détails ici

2018 ◊ la France contre les robots (théâtre)

Le Liberté au Théâtre de l’Alliance Française : La France contre les robots

La Fondation Alliance Française et Le Liberté, scène nationale de Toulon ont le plaisir de vous convier à l’une des représentations de LA FRANCE CONTRE LES ROBOTS de Georges Bernanos au Théâtre de l’Alliance Française (101, Boulevard Raspail – 75006 Paris)Une évocation fulgurante de la vision de Bernanos pour le XXIe siècle à travers les textes lus par Jean-Baptiste Sastre. 

samedi 3 et lundi 5 février à 20h30 

Réservation dans la limite des places disponibles ici

En amont de ces représentations, nous vous convions également à une rencontre avec Gilles Bernanos, Jean-Claude Zylberstein et Jean-Baptiste Sastre autour du thème « Pourquoi Bernanos aujourd’hui ? » ce  soir jeudi 1er février à 19h

Dernières places disponibles > réservation

2018 ◊ Trajectoires (exposition)

« Trajectoires, l’expo qui interroge nos mobilités »

du 9 janvier au 10 mars 2018 à l’Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes

Rendez-vous pour l’inauguration de l’exposition jeudi 25 janvier 2018 !

Après une première saison thématique sur le thème de l’air (2014-2017), le projet « Questions de Sciences, Enjeux Citoyens » ² (QSEC²) se poursuit sur le thème des mobilités à travers une nouvelle exposition itinérante « Trajectoires, l’expo qui interroge nos mobilités »

Continuer la lecture de 2018 ◊ Trajectoires (exposition) 

2018 ◊ arts, sciences et société ( dialogue)

Un événement qui fait dia­lo­guer arts, scien­ces et société pour ima­gi­ner demain

Le 2 et 3 février 2018, 36h en continu, de 10h à 22h

Cité internationale des arts – Site du Marais

Toutes les infos ici

« Nous ne sommes pas le nombre que nous croyons être » est proposé par la Fondation Daniel et Nina Carasso, en partenariat avec la Chaire “arts & sciences” (portée par l’École polytechnique / l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs – PSL / la Fondation Daniel et Nina Carasso) et la Cité internationale des arts.

Cet évènement rassemblera des centaines d’artistes, chercheurs et groupes de travail d’horizons géographiques et disciplinaires très variés autour d’une expérience inédite, en continu pendant 36h. Ils investiront plusieurs espaces de la Cité internationale des arts à Paris, lieu de vie ouvert au dialogue entre les cultures, en invitant les visiteurs à réfléchir sur le présent et à esquisser ensemble des voies d’avenir.

Le fil conducteur de ce foisonnant programme est l’univers romanesque de The Compass Rose (1982), un recueil de nouvelles de l’auteure américaine de science-fiction Ursula K. Le Guin. Nous essaierons de dessiner le paysage de ce qui pourrait exister dans le futur en tirant quelques fils de ces nouvelles et tenterons de sortir de notre zone de confort, d’accepter l’imprévisible, de nous frayer dans l’inconnu et de questionner à nouveau la valeur de la preuve, du doute, de l’accident et de l’enquête. Continuer la lecture de 2018 ◊ arts, sciences et société ( dialogue) 

2018 ◊ France-Fantôme (théâtre)

« France-Fantôme », la science-friction dans tous ses éclats

Tiphaine Raffier dépeint un futur aseptisé où l’art est dénigré et où les souvenirs des vivants servent de monnaie d’échange pour faire revenir les morts.

Peu de textes de science-fiction sont créés sur scène. Peut-être parce que ce genre nécessite souvent la mise en condition du spectateur dans un univers a priori loin du réel et gourmand en effets spéciaux, alors que le théâtre saute souvent dans celui-ci à pieds joints. La jeune metteure en scène Tiphaine Raffier, au contraire, y a vu la possibilité de parler de tout avec une grande liberté. Comédienne chez Julien Gosselin, dans les Particules élémentaires et dans 2666, elle a travaillé en parallèle durant deux ans sur son propre projet, l’écriture de France-Fantôme, puis sa création en octobre au Théâtre du Nord à Lille, dont elle a suivi l’école de 2009 à 2012.

la suite de l’article de Frédérique Roussel sur le site du journal Libération  ici

2017 ◊ Sexisme Man (bande-dessinée)

Seximsme Man contre le Seximsme

Laisse donc Seximsme Man te guider au travers des aventures du seximsme dans les sciences et les maths. Tu en ressortiras… à peu près pareil, mais peut-être un peu meilleur ?

On parle souvent du harcèlement de rue, du sexisme au travail, mais quid du sexisme dans les maths et les sciences ? On se dit, bah, les scientifiques sont des gens intelligents et éduqués, jamais des gens comme ça ne seraient sexistes… et pourtant, les chiffres comme l’expérience nous démontrent l’inverse. Seximsme Man contre le Seximsme est un petit manuel visant à exposer sans accuser le sexisme dans les milieux scientifiques, en particulier les mathématiques et la recherche. Phiip utilise son expérience à la fois de scientifique et son trouble passé sexiste (passé, ouais…) pour débusquer le sexisme sans en avoir l’air. Isabelle Collet contextualise la problématique dans l’histoire des sciences en la parsemant d’exemples concrets et d’explications rationnelles.

Un livre écrit en collaboration par Isabelle Collet, enseignante, informaticienne et prof de sexisme (en vrai c’est maîtresse d’enseignement et de recherche en sciences de l’éducation, et membre du groupe de relations interculturelles et formation des enseignants – genre et éducation (Grife-ge), à l’Université de Genève) et Phiip (le mec qui dessine les lapins) sur le sexisme dans les sciences en général et dans les maths en particulier.
Un peu dingue, un peu pédagogique. Avec le juste équilibre entre trucs vrais et idioties à l’intérieur. Un livre qui refuse la culpabilisation et qui se lit comme un livre.

Sur le site de l’éditeur ici

2017 ◊ impromptus scientifiques (spectacle)

Soirée impromptus scientifiques

le 30/11/2017

Agoramania – « Agoramania, la ville dans tous ses états !». Cette programmation visera à interroger la place de(s) individu(s) dans la ville et à transformer le concept de « ville intelligente » en une réalité avant tout humaine.

Une soirée composée de deux spectacles pour découvrir de manière ludique les recherches de scientifiques, mises en scène par le groupe n+1.

Les impromptus scientifiques sont des discours spectaculaires qui mettent en scène un chercheur, dont les travaux sérieux sont joyeusement déréglés par le groupe n+1 de la compagnie Les ateliers du spectacle. Ils tentent de faire tenir ensemble un propos scientifique et une approche poétique.

Les impromptus visent à transmettre la recherche d’un chercheur de manière sensible et incarnée. Les impromptus sont volontairement interdisciplinaires, avec un goût particulier pour les mathématiques et les neurosciences. Ils sont toujours suivis d’un temps de discussion et d’échange avec le public.

Spectacle 1 : Comment faire couler une goutte d’essence d’un brin d’herbe ?
De la poubelle au carburant, il n’y a pas qu’un pas, il y en a plusieurs. Tel un sioux des temps modernes, Thierry Chataing retrace les chemins secrets de la valorisation des déchets. Premièrement, le chercheur parle de ses recherches au groupe n+1. Pour suivre, le groupe n+1 l’interroge sur sa manière de travailler. Aussitôt, le chercheur fait part des problèmes qu’il rencontre. Sur le champ, le groupe n+1 lui pose des questions sur le domaine dans lequel il exerce. Pour finir, le chercheur évoque une curiosité particulière pour un type de sujet. Et ainsi de suite, jusqu’à épuisement.

Spectacle 2 : La thermophysique de l’innovation
La thermoélectricité est la science qui permet de convertir de la chaleur en électricité. Considérant leur conversation comme un échange thermique, Tristan Caroff et Léo Larroche discutent de la possibilité de tracer des parallèles entre cette science et le processus d’innovation.

Tous les détails ici

2017 ◊ FuturaPolis (forum)

Festival de l’innovation

Lieu de rencontres et d’échanges, Futurapolis est un forum qui convie chefs d’entreprises, scientifiques, intellectuels mais aussi personnalités publiques et mordus de technologies à réfléchir et débattre sur l’innovation et le high-tech.

Les 24 et 25 novembre, Futurapolis investit à nouveau des lieux emblématiques de la ville rose : le Quai des Savoirs, le Muséum d’Histoire Naturelle et la Faculté de Médecine, hauts lieux de la culture scientifique, technique et industrielle de Toulouse.

Pendant deux jours, le public est invité à découvrir et tester les dernières innovations de pointe dans le « lab », un espace dédié à la démonstration ainsi que sur les Allées Jules Guesde.

Entrée gratuite sur inscription ! ici

2017 ◊ le Cabaret de la crise (théâtre)

Dimanche 19 Novembre à 17h : Le Cabaret de la Crise SAISON 1

Si vous l’avez raté, c’est votre moment : c’est le Cabaret version duo créé en 2016. La dette, le marché, l’écologie positive, l’exploitation, la course à la compète : parlons-en… Mais il faut en rire ! Chanter, slamer, danser ensemble en l’honneur de la grande épopée de la Crise!

Avec Adèle Frantz et Luigi Cerri
Durée : 1h15 / Participation libre

Dimanche 3 décembre à 17h : Le Cabaret de la Crise SAISON 2

Voici la saison 2 du Cabaret avec de nouveaux sketchs, toujours plus grinçants sur l’économie, l’écologie et l’éducation nationale ! Au programme : le slam de l’ours polaire, un match percutant entre agriculteurs, et en exclu : les confidences de Big Brother !
Avec Adèle Frantz, Véronique Bret et Luigi Cerri
Durée : 1h15 / Participation libre

Les deux représentations se tiendront au Lieu Dit (6 rue Sorbier 75020 Paris – M° Ménilmontant ou Gambetta), et seront suivies par un débat animé par des membres du collectif Les économistes atterrés.

Tous les détails sur le site de la Fabrique des terriens ici

2017 ◊ sciences et émancipation (colloque)

Workshop “Sciences et Emancipation – Ce que font les sciences à la société”

Les sciences modèlent plus que jamais nos sociétés. Impulsées par le progrès technique et de nouveaux modèles industriels (cluster, start-up, etc.), elles sont porteuses d’autant de promesses et d’espoirs que de craintes et de doutes. On ne compte plus les avancées et les innovations dans les domaines de la santé, de l’agroalimentaire, de la communication ou des énergies. Dans le même temps, un tel développement des sciences pose question. Des suspicions et des remises en cause apparaissent devant la multiplication des scandales sanitaires et des risques industriels, face aux problèmes posés par les immenses bases de données, ou face aux vertigineuses « augmentations » élaborées par le transhumanisme. Que font les sciences à la société ? Comment les concevoir d’une façon réellement émancipatrice ? Et de quelle manière peut-on les mettre en débat au cœur de la société ?

Détails et inscription ici

2017 ◊ Dieu, Darwin, Marcel et moi (théâtre)

Fantaisie écolo-musicale pour duo voix/batterie

écrite après lecture du livre de Marcel Bouché

« Des vers de terre et des Hommes »  – Acte Sud – 2014

création octobre 2017

La conférencière des rencontres « Parlons-en » revient et, assistée du jeune stagiaire Francis, reçoit le professeur Marcel Bouché et d’autres invités-surprises pour parler de géodrilologie.

Mais, qu’est-ce que la géodrilologie ?!

Tous les détails ici